Cart

  • No product in the cart

Boston Tea Party : le thé, un combat vers la liberté !

Boston Tea Party : le thé, un combat vers la liberté !

Avez-vous entendu parler de la Boston Tea Party ? Cette rébellion, née d’une passion commune aux Anglais, exportée aux Amériques, pour devenir plus tard le symbole d'une lutte pour la liberté. 

 

Retour en arrière.

 

Nous sommes en 1767 et le monde est partagé entre les mains des principales puissances coloniales européennes : l'Angleterre, la France, l’Espagne, le Portugal, l’Italie, la Belgique (oui oui aussi la Belgique !). Traversons l’Atlantique jusqu’au port de Boston, un port clé dans les relations d’échanges de biens entre les différents continents.

Vers la fin du XVIIIe siècle, les Britanniques, alors puissance coloniale possédant près de 13 colonies américaines, cherchent à renflouer leurs caisses, suite à un endettement né d’une guerre de trop avec la France. Ils décident alors d'augmenter la taxe sur les produits importés. Parmi ces derniers, ils décident de taxer ce que les Américains considèrent comme un bien de première nécessité. A cette époque, le thé fait des folies. En effet, les Anglais en boivent près de 300 tasses par jour tandis que leurs voisins d'Outre-Atlantique dépensent près d'un million de pounds par an pour pouvoir s'en procurer ! 

 

Une taxe qui ne passe pas pour les colons des Amériques, territoire sous tutuelle anglaise. Mais comment peuvent-ils exprimer leur désaccord face à cette loi qu'ils estiment injuste alors qu'ils ne sont pas représentés par le parlement de Winchester ? Peu à peu, le principe de No taxation without representation fait force de loi dans les rangs américains. 

 

Un boycott de la Compagnie anglaise des Indes orientales est alors organisé par les leaders américains. L'opération est un succès : les ventes de thé dans les colonies passent de 320 000 livres (145 000 kg) à seulement 520 livres (240 kg) écoulés. Les contrebandiers et autres importateurs indépendant en profitent pour prendre leur part sur un marché juteux.

 

C'est alors que le gouvernement britannique promulgue le Tea Act en 1773 en autorisant seulement la Compagnie anglaises des Indes orientales à écouler sa marchandise et ce, sans payer de taxes. Cette mesure crée encore plus de frustrations auprès des colons américains, car elle ruine les importateurs indépendants. 

 

Accentuant le sentiment d'injustice auprès des colons américains, le Tea Act soulève un vent de révolte. S'en suivront des protestations et rébellions... Je ne vous exposerai pas plus le degré de violence habituelle lorsque naissent des contestations contre un pouvoir impérial (tortures, massacres, etc). 

 

Le 16 décembre 1773, une soixantaine de Bostonnais (surnommés les “ Fils de la Liberté ”) décident, en concertation avec le gouverneur de Boston, d’envoyer à la mer les cargaisons de thé. Ce soir-là, 45 tonnes de thé dormirent avec les poissons. Le message était clair. Alors que les Britanniques crièrent au remboursement des cargaisons jetées, les colons américains décidèrent que c'en était fini de cette tutelle anglaise, et crièrent à l’indépendance.

 

A l'instar de la pièce d’opéra (la Muette de Portici) qui a amené l’indépendance à la Belgique, le thé a insufflé le vent de libération à ce peuple, qui devint les Etats-Unis d’Amérique ! 

Envie d'en savoir plus sur la Boston Tea Party ? Visionnez cette vidéo :