Cart

  • No product in the cart

A la découverte de l'autre Europe !

A la découverte de l'autre Europe !

Comme une grande partie des “ travailleurs ” de ma génération, je souhaitais absolument vivre une expérience professionnelle à l’étranger. J’avais imaginé de nombreuses destinations : certaines exotiques, d’autres plus classiques. Finalement, c’est en Hongrie que le destin (et mon employeur surtout) m’a emmenée. En Europe de l’Est donc. L’autre Europe. Celle qui est synonyme, pour les Occidentaux que nous sommes, de grisaille et de dictature soviétique.

Dès mon arrivée, j’ai pu me rendre compte de deux choses : tout d’abord, et comme c’est souvent le cas, toutes les idées préconçues que j’avais sur cette région (fermeture, temps morose, froideur des habitants, etc.) étaient fausses. Deuxièmement, j’ai découvert une nation qui se rapproche énormément de ma personnalité : un beau mariage entre les cultures méditerranéennes et occidentales. J’y ai également découvert beaucoup de pragmatisme face à un phénomène météorologique qui, chez nous, fait la Une des journaux dès son apparition : la neige ! Là-bas, cela n’empêche pas les habitants de sortir ni les voitures de circuler normalement et ni même les avions de décoller !

 

Durant les weekends, j’allais souvent faire mon jogging avec mes amis sur l’Île Margit-Sziget, au milieu du Danube. J’en profitais pour perfectionner mes techniques de course sur la neige et pour faire un peu de tourisme en passant de Buda à Pest et inversement.

Mais mon réel plaisir, c'était notre rituel après la course ! L’expression “ Après l’effort, le réconfort ” prenait alors tout son sens. Après avoir pris un bon bol d’air frais, nous allions nous réchauffer autour d’une chaleureuse tasse de thé dans un “ TeaHáz ", une maison du thé (Ház signifiant maison en hongrois) si atypique. Chaque salle possède son propre décor, sa propre ambiance. Un tunnel reliait deux salles l’une à l’autre ; des fois, une simple corde suffisait pour changer de pièce. L’acrobatie à son comble pour déguster différentes sortes de thé, manger des cookies, grignoter des muffins. A la carte, un menu de thés : à l’instar des maisons de thés “ british ”, les TeaHáz vous proposent une riche variété de thés. Il suffit de vous laisser aller sur l’ambiance du moment, du décor, pour être emporté… ailleurs… où vous voulez...

Nous étions bien au chaud, bien lotis, bien gâtés autour des théières. L’odeur des différents thés que nous avions pris était enivrante. Je me disais “ Et dire que la plupart de mes compatriotes belges ne connaissent pas cette sensation unique qu’offre un verre de thé, le simple fait de savoir le préparer, le déguster, le partager ! ”. Cette expérience a alimenté mon envie de faire découvrir le thé, enfin devrais-je dire LES thés à mon retour. Cela m’a fait rappelée cette maison du thé en Malaisie, où certes, le thé est dégusté autrement, mais ces quelques endroits éparpillés dans le monde en commun ont compris que procurer du bien-être est si simple à l’aide de ce breuvage unique !